AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion














Personne ..


 

Partagez | 
 

 Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Ookamiavatar



Sexe : Masculin
Participations : 88
Âge du shinobi : 22
Nindô : Mon village.
Apparition le : 27/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Jeu 27 Aoû - 23:59

# Identité #

Image de votre Personnage : ( Si possible autre que l'avatar )



_Nom : Ce ninja porte fièrement le nom des Ookami.
_Prénom : Mitsuki, ce qui signifie " pleine lune ".
_Age : 14 ans
_Sexe : Cela se voit dès le premier coup d'œil, Mitsuki est un homme.
_Village d'origine : Kumogakure
_Village souhaité : Kumogakure

# Physique #

_Taille : 1m 70
_Poids : 50 kilos
_Visage : Des yeux jaune aux pupilles noirs, un regard profond dans lequel on peut facilement s'y perdre. Des cheveux de jais en bataille coiffe son crâne, quelques mèches retombent sur son visage sans pourtant, jamais lui encombrer la vue. Sa bouche et la moitié de son nez son caché par un masque ninja qui le protège du froid.

_Tenu vestimentaire : Comme je le disais plus haut Mitsuki porte un masque ninja qui le protège du froid et par la même occasion cache la moitié de son visage. Un simple katana qu'il porte accroché à son dos est son arme de prédilection. Deux gants renforcés permettent au ninja de ne pas se blesser les mains ou se les bruler lorsqu'il utilise une technique Katon. Il porte un t-shirt noir, simple et sans manches ainsi qu'un pantalon ninja serré à la taille par une ceinture en laine. De simple chaussures noirs couvrent ses pieds.

# Caractère #

_Objectifs : En premier lieu : rendre le clan des Ookami connu et craint du monde ninja et faire de lui la plus puissantes des familles. En anéantissant le clan Inuzuka, riveaux des Ookami.
En second lieu : défendre le village de Kumo contre tout envahisseurs et servir du mieu qu'il peut sa patrie.
_Peur : La peur de la défaite, de l'echec de son rêve. Mitsuki a surtout peur de voir ses proches mourir.
_Caractère : Persévérant, ambitieu, tenace, sont les trois traits de caractère les plus marquant chez ce ninja. Il voue aussi une loyauté sans égales envers son village et sa famille. C'est un adolescent peu bavard qui ne vit que pour ses rêves, il n'est pas très sociable et n'a qu'un seul ami, son compagnon Shiroi. C'est aussi un adepte de l'alpinisme.

# Histoire #

_Histoire : Je vais vous racontez en quelques lignes les évènements les plus marquants de la vie de Mitsuki.
Tout d'abord il faut savoir que ce garçon est un fou d'alpinisme, aucun mont ne lui fait peur, que la paroi soit la plus abrupte de Yuukan ou que la montagne soit la plus enneigé, Mitsuki n'hésite pas à la grimper et généralement atteint le sommet en très peu de temps. C'est en gravissant l'un de ces montagnes que le ninja fera la rencontre de son futur meilleur ami : Shiroi. Oui c'est ainsi que Mitsuki le nomma lorsqu'il vit la fourrure d'une blancheur immaculé de ce jeune loup. L'animal en question ne quitta plus jamais Mitsuki après que ce dernier l'ai sauvé d'une chute.
Ses parents n'étant que de simples villageois eurent beaucoup de mal a s'habituer à la présence de Shiroi surtout que le loup était d'une voracité sans équivalentes. Mais Mitsuki ce fichait bien de l'avis de ses parents, trop attaché au loup pour s'en séparer.
Vint finalement le jour d'entrer à l'academie ninja, depuis sa tendre enfance le garçon avait toujours était fasciné par les militaires de Kumo. Leurs incroyables puissances ainsi que leur efficacité au combat nourrisaient sans cesse les rêves de Mitsuki si bien que le jour ou le garçon fut promu Genin fut le plus beau de sa vie. Mais aussi une soudaine prise consciance des responsabilitées que celà entrainait. Le jour de sa promotion une attaque surprise de ninjas anonymes eut lieu, les shinobi qui en faisaient partit avaient tous pour compagnons de puissants chiens qui les aidaient à semer le chaos dans le village. Au lieu de prendre les armes pour défendre son village Mitsuki préféra se cacher pour éviter d'être tuer dans l'affrontement. La bataille fit rage, mais les assassins furent finalement exterminé jusqu'aux dernier, malheureusement aucun shinobi de Kumo ne put obtenir l'identité des assaillants ni leurs but et encore moins leurs village d'origine. Malgré la victoire de Kumo, le village déplora de nombreuses victimes nottamment des genins. Ce jour là Mitsuki prit conscience de l'importance de protéger son village et commença à nourrir une violente haine contre les ninjas de l'attaque. A cause d'eux Mitsuki avait perdu bon nombres de ses amis, à cause d'eux le nom de " Ookami " était synonyme de lâcheté. Mais, grâce à eux Mitsuki s'était forgé un objectif qui le ferait à présent vivre : Venger l'affront que ces shinobis lui avaient fait subir quitte à en mourir si il le faut.

A partir de ce jour Mitsuki vie dans la honte de sa lâcheté passée et n'a plus qu'une obsession : redorer le nom des Ookami en anéantissant ceux qu'il pense coupable d'avoir bafoué son honneur : Les Inuzuka !

# Vous #

_Age : 14
_Sexe : Masculin
_Comment avez vous découvert le forum ? : Topsite powaa !
_Critique à faire rapprocher ? : hmmmm... Le manque de gens à Kumo mais ça on y peut rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Naruto Uzumaki -avatar



Sexe : Masculin
Participations : 447
Âge du shinobi : 22
Nindô : Être le plus grand de tous les Hokage
Apparition le : 11/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Ven 28 Aoû - 11:09


  • Bienvenue sur VMN, alors ta présentation est correct, donc je te validé tu sera Genin de Kumo... (sympa ton petit ninja XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Ookamiavatar



Sexe : Masculin
Participations : 88
Âge du shinobi : 22
Nindô : Mon village.
Apparition le : 27/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 20 Sep - 20:38

Bon je sais que c'est je suis un peu ( voir beaucoup ) en retard pour demander un test rp mais, j'en fais finalement la demande.
Donc : Puis-je avoir un Test-rp svp :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Sasukeavatar



Sexe : Masculin
Participations : 326
Âge du shinobi : 29
Nindô : La Haine
Apparition le : 08/09/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 20 Sep - 20:44

D'après ce que j'ai compris, je peux te donner un sujet libre, donc vas-y, fais-toi plaisir lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Ookamiavatar



Sexe : Masculin
Participations : 88
Âge du shinobi : 22
Nindô : Mon village.
Apparition le : 27/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 20 Sep - 21:10

Personnellement un sujet libre je trouve ça beaucoup trop simple. J'ai juste à trouver une idée qui m'inspire et je suis partis pour faire le meilleur rp de tout ma vie alors qu'en rp je n'en ferais jamais du même style.
Au risque de vous embêtez un peu je préfère avoir un Test-rp avec un sujet précis merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiraiyaavatar



Participations : 125
Nindô : Proteger la nouvelle génération .
Apparition le : 05/09/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 20 Sep - 21:14

Etant donné que tu désires un test rp , le voici :

Test rp => Tu te balades paisiblement dans la foret de Kumo , avec ton compagnon de toujours , ton meilleur amis . La journée semblait pourtant une agréable journée , mais tu découvres une personne que tu reconnaissait . Un des types qui avaient attaqué Kumo , et tué plusieurs de tes amis . Tu as le choix , fuir , étant donné que tu connais sa puissance , ou rester , et l'affronter pour prouver que tu n'es pas un lâche , que le village sois au courant du courage que tu as fais , afin d'éliminer ton adversaire .

Bonne chance !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Ookamiavatar



Sexe : Masculin
Participations : 88
Âge du shinobi : 22
Nindô : Mon village.
Apparition le : 27/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 27 Sep - 22:27

J'avais décidé de faire un tour en forêt aujourd'hui, la journée s'annonçait dès plus banale, j'avais l'intention de m'entraîner jusqu'à l'épuisement pour ensuite piquer un petit somme à l'ombre d'un arbre. Shiroi, comme toujours, m'accompagner, le loup au pelage aussi blanc que neige ne m'avait pas quitté depuis notre première rencontre et il n'avait pas l'intention de commencer maintenant. J'atteignis bientôt une petite clairière au milieu de la forêt, le bruit de l'eau s'écoulant le long d'une rivière était le seul son qui brisait le silence qui pesait sur les bois depuis toujours.
Les forêts étaient plutôt rare au pays de la foudre, le paysage étant plutôt montagneux on ne trouvait d'espaces verts qu'à de rares endroits et la plupart étaient inaccessibles. La forêt la plus connue, la plus grande mais, aussi la plus facile d'accès se nommait " Mori Seijaku ", littéralement : la forêt silencieuse. Les ignorants craignent ce bois de par son nom, il est vrai qu'appeler cette étendue verte " la forêt silencieuse " peut donner lieu à une multitude de superstitions qui prennent naissance dans le cœur d'hommes ignorants cependant, malgré tous les ramassis de rumeurs qui circulent encore de nos jours, la forêt n'a rien de maléfique ni de démoniaque. Au contraire l'endroit est un havre de calme et de paix, le lieu rêvé pour un ermite ou pour un moine, au final tout ce qu'on raconte sur cette forêt n'auront servis qu'à préserver sa quiétude, une quiétude apaisante pour le shinobi encore hanté par ses erreurs passées que je suis.
Je commençais ma série d'entraînement par des exercices de visées mais, je venais à peine de lancer mon premier kunai que Shiroi s'agita, le loup se mit à lever le museaux vers le ciel et à renifler. L'agitation céda la place à la nervosité, mon compagnon semblait avoir flairé une odeur peu rassurante, je m'apprêtais à lui demander ce qui le rendait si inquiet lorsqu'il dressa soudain les oreilles. Ce signal que je connaissais très bien pour l'avoir vu tant de fois chez mon ami avant qu'il se précipite à toute vitesse sur une proie, marquait le début de la chasse pour lui. Shiroi était un fin limier en ce qui concernait ce domaine, aucun animal qu'il pourchassait ne lui échappait bien longtemps, que ce soit un lapin, un renard, un sanglier ou même un homme, mon compère finissait toujours par le rattraper et le tuer.
Lorsque je commençais à l'apprivoiser, Shiroi avait pris la fâcheuse habitude de chasser toutes les proies potentielles dont il flairait l'odeur, cela avait vite posé problème, car l'animal ne savait pas discerner les animaux de compagnies des sauvages si bien que je dus plusieurs fois m'excuser auprès des villageois de Kumo voir même les dédommager lorsque mon ami attaquait les chats et les lapins domestiques. Un sourire se dessina sur mon visage en repensant à quelques anecdotes amusantes du temps où Shiroi était encore un peu sauvage.
Même si à présent mon compagnon s'était mis en position de chasseur, le museau pointé vers la cime des arbres, le corps tendu, tous ses muscles contractés et les yeux vifs, aux aguets. Je savais qu'il ne se précipiterait pas sur la proie dont il avait flairé l'odeur mais, par mesure de sécurité je préférais m'assurais qu'il ne ferait pas d'actions irréfléchis en restant près de lui le temps que ses instincts de chasseurs se rendorment. A ma grande surprise, l'instinct l'emporta sur la raison et Shiroi s'élança à toute vitesse, remontant la piste invisible qu'il suivait grâce à son flair, un peu abasourdis par une telle réaction je pris quelques minutes avant de foncer sur les traces du fugitif. Je ne comprenais pas son comportement, si l'odeur qu'il avait sentis était celle d'un banal gibier, il ne serait jamais partis ainsi, une seule hypothèse me vient à l'esprit : L'odeur appartient à un être plutôt spécial. Une course-poursuite effrénée s'enchaîne, j'ai beau être un ninja du village caché des nuages, la vitesse de mon compagnon, plus les minutes d'avances qu'il a sur moi ne me permettent de le rattraper que lorsqu'il s'est enfin arrêté. Le souffle court et les joues rouges, je me repose quelques secondes à côté de mon ami avant de lui lancer un regard noir, je m'apprête à lui dire le fond de ma pensée lorsque je me rends compte que Shiroi montre les dents mais, pas à moi bien sûr, le loup m'aime et me respecte beaucoup trop pour montrer un seul signe d'agressivité envers moi. Tout mon agacement envers lui cède la place à une simple question :

* Mais qu'est-ce qui peut bien susciter de telles réactions chez lui ? *

La réponse ne tarde pas à m'être donner d'une façon assez violente. Décontenancé par les brusques changements d'attitude de mon loup je ne peux empêcher deux grosses pattes noirs de se posaient sur mes épaules et me plaquer au sol, en un éclair je me retrouve immobilisé sur l'épaisse couche de mousses vertes qui recouvrent le sol, en face de moi la tête d'un énorme molosse au pelage aussi noir que ses yeux, me fixe. La panique s'empare graduellement de mon corps, m'empêchant d'échafauder un plan pour me sortir de ce pétrin. Je sens le souffle putride de mon agresseur sur moi tandis que je cherche désespérement à savoir ce qui est arrivé à Shiroi pour l'empêcher d'intervenir, un filet de bave répugnant s'écoule de la bouche du molosse avant de se glisser dans mon cou, m'arrachant un frisson de dégout. Une voix peu rassurante intervient soudain :

" Et bien et bien Futotta, qu'as-tu donc attraper comme pauvre bête cette fois ? "

Je sens le chien desserrer son emprise sur moi avant de se retirer, sa vilaine tête de molosse disparais tandis que, le souffle toujours coupé, je tente de me relever. Je ne suis pas encore debout que j'aperçois le personnage à qui appartenait la voix d'il y a quelques instants, mon sang se glace à la vue de cet homme que je reconnais. Une foule d'images enfouit au fond de moi refait surface, toutes racontent le plus atroce évènement de ma vie, le jour où mon insouciance mourut pour laisser place à mon désir de vengeance. Ce jour que chaque nuit je revis en cauchemar, ce jour que je désire de tout mon être effacer mais, qui reste profondément gravé en moi, comme une cicatrice qu'on m'aurait infligé et que je devrais porter jusqu'à la fin de ma vie. Le jour où j'ai fuit devant le danger que représentaient une bande de ninjas accompagnés de molosses, ce jour maudit que je revis à la vue de la personne la plus directement responsable de l'horreur qui eu lieu, je ne connais rien de lui, à part qu'il semblait être le chef de la meute de shinobis. Mais, cela ne peut être possible, j'ai vu de mes propres yeux son corps sans vie sur le sol avec, à ses côtés, mort lui aussi, le molosse qui l'accompagnait; comment cet assassin a-t-il pu survivre ? Tandis que je cherchais en vain une réponse à cette question, l'inconnu repris :

" Mais que vois-je ! Le morveux pleurnichard de Kumo no kuni ! Tu ne retrouves plus les jupes de ta mère à ce que je vois. Tiens, puisque tu es là je vais te confier un petit secret, qui date de notre dernière rencontre : Le premier sentiment qui s'est emparé de moi lorsque je t'ai vu fuir en courant, laissant tes deux amis seul face à moi c'était : De la pitié tout simplement, ensuite c'était la joie, lorsque j'ai entendu la nuque de l'un de tes petits copains se briser, il faut avouer que Futotta était vraiment très en colère ce jour là, c'est fou comme la faim peut avoir de biens étranges impacts sur les animaux... "

Il me regarda, un sourire narquois étira son abominable petite bouche, attisant ma haine envers lui. Plutôt grand vu d'en bas il n'en était rien lorsqu'on le regardait en face, de longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules et ses petits yeux brillant de malice exprimaient toujours le dégoût quand il me regardait. La haine s'empara immédiatement de moi en repensant aux meurtres que cet homme avait commis, bouillant de rage, je m'apprêtais à agir sans réfléchir lorsque l'assassin repris :

" Un simple Henge no Jutsu m'a permis de tous vous berner, ne me dis pas que tu t'es laissé fait avoir ?! Allons tu ne pensais tout de même pas que les minables shinobis du village caché de la foudre auraient raisons de moi ? Comme si le puissant Jaaku pouvait être vaincu ! "

Ma colère explosa brutalement, la vue de cet être qui respirait la malveillance et qui réveillait en moi de profondes blessures m'était devenue insupportable, je m'étais résolus à l'affronter mais, je ne pourrais le vaincre seul. Je me relevais prestement et jeta des coups d'oeil tout autour de moi pour repérer Shiroi, mon regard se posa bientôt sur lui, le loup était allongé sous un arbre, je remarquas ses yeux clos et compris qu'il dormait. Un instant je crus qu'il s'était involontairement endormi pour une quelconque raison mais, je me rappelais que l'instinct de mon ami lui permettait à tout moment de discerner le danger autour de lui, hors, la situation était devenue plus que dangereuse, il devait donc y avoir une autre explication. A toute vitesse je survolais l'inventaire de techniques ninjas que je connaissais avant de tomber sur le jutsu qui provoquait le sommeil ainsi que la manière de l'annuler : Nehanshouja, un genjutsu d'une simplicité extrême qu'on annulait grâce à un Kai. Voir mon compagnon sous l'emprise du ninja me révoltait, je décidais donc de le libérer de la technique le plus rapidement possible, utilisant mon atout majeur dans le combat, soit ma foudroyante vitesse, je me retrouvais en une seconde près de Shiroi, trop préoccupé par son état je ne remarquais pas le regard dubitatif de mon interlocuteur, ma vitesse semblait l'avoir impressionné. J'avais à présent repris mon calme, ce n'était plus la bouillonnante colère qui m'habitait mais, le glacial désir de vengeance, pendant que je rompais le Genjutsu qui emprisonnait mon ami à l'aide d'un Kai, je réfléchissais au meilleur moyen de vaincre cet adversaire qui, j'en étais conscient, avait un niveau bien supérieur au mien. J'allais donc devoir jouer sur l'effet de surprise et la ruse, Shiroi ouvrit soudain les yeux, secoua son pelage pour mieux se réveiller et se releva pour faire face au ninja, il lui décocha un regard meurtrier et montra les dents en grognant au molosse qui se tenait à présent aux côtés de son maître, attendant patiemment un ordre pour attaquer. Nous nous tenions à présent face à face, mon froid regard croisant celui emplit de dégoût de mon ennemi, la tension était palpable, une feuille se décrocha d'une branche avant de tomber lentement, elle voleta au niveau de mes yeux, nous séparant de sa maigre présence pendant un court instant. Lorsqu'elle eut touché le sol je me précipitais d'agir, le moment de venger mes amis était venu. Lorsque j'en aurais finis avec cet homme je serais libéré de ma honte, je pourrais enfin rectifier mes erreurs passées et tirer un trait sur cette époque, c'est mon avenir que je jouais à présent, il était temps de prendre mon destin en mains !

" Mikazuki Tsukigan ! "

Mes yeux changèrent aussitôt d'aspect, mes iris changèrent de couleurs et se déformèrent jusqu'à former une sorte de " C " inversé de couleur grise-argenté, au milieu ma pupille avait gardé sa forme ronde et noir. Mais ces changements n'étaient pas à noter qu'au seul niveau de l'iris car, le blanc de mes yeux venait, quant à lui de passer aux noirs, l'ensemble donnait l'impression qu'on avait enfermé la nuit elle-même dans mes yeux, c'était assez déconcertant à voir. Outre l'aspect physique, ce nouveau pouvoir m'apporter deux ou trois facultés supplémentaires, la possibilité de voir comme en plein jour la nuit, de posséder une vision très étendue à 360°, de rendre les genjutsus mineures inoffensifs sur moi et surtout, d'augmenter la vivacité de mes réflexes. Cette technique était un allié de poids que je ne pouvais négliger dans un combat de cette envergure et contrairement à son prédécesseur, " l'Ookamigan " elle avait l'immense avantage de ne reposer que sur mes propres capacités, laissant donc la vue à Shiroi. Je ne laissais pas le temps à mon adversaire de réagir que déjà, je dégainais mon katana avant de passer deux doigts sur sa lame, elle se mit à scintiller avant de s'envelopper d'un halo blanc de chakra, jouant sur ma vitesse je fonçais à toute vitesse sur mon adversaire, ce dernier dégaina rapidement un kunai et para mon attaque. Du moins c'est ce qu'il dut penser, mon arme ne l'avait pas blessé certes mais, faire couler le sang était inutile pour que ma technique fonctionne. Sous le regard ébahi du shinobi, la lame de son kunai se recouvrit d'une mince pellicule de glace qui s'épaissit peu à peu tout en recouvrant lentement l'entièreté de l'arme, bientôt elle était recouverte entièrement de glace. Inquiet, mon adversaire jeta l'arme au sol sans la quitter des yeux, se demandant certainement quel jutsu était à l'origine d'un tel phénomène. Un petit sourire se dessina sur mon visage tandis que je savourais l'effet qu'avait provoqué ma technique, autant sur son arme que sur son mental puis, d'un air narquois je déclarais :

" HYOUTON : Tsurugi Keppyouki. Etonnant qu'un petit minable de mon genre maîtrise une affinité aussi puissante que le Hyouton n'est-ce pas ? Il faut dire que moi-même je ne sais pas d'où vient ce don ! "

Je disais la vérité, je me suis récemment rendu compte qu'il m'était possible de manipuler la glace, n'ayant aucune idée d'où provenait cette incroyable pouvoir ainsi que sa véritable nature j'avais décidé d'en parler à un de mes professeurs. Ce dernier avait fait une drôle de tête en apprenant ça, il était resté de longues minutes ébahi devant le petit loup de glace que j'avais sculpté avec mon chakra puis, m'avait expliqué que cette aptitude était en réalité une affinité qui combinait le Fuuton et le Suiton. Très peu de maîtres ninjas avait réussi à associer ces deux éléments et encore moins à contrôler celle obtenue : L'Hyouton. L'exploit que je venais d'accomplir en maîtrisant un minimum ce pouvoir sans avoir aucunes notions dans l'art du Fuuton et du Suiton à mon niveau, relevait du miracle, mon sensei en avait donc conclu que cette maîtrise venait d'un Kekkai Genkai. Mais, pourtant, personne de ma famille ne présentaient les mêmes affinités avec cet élément que moi, fautes de réponses à toutes ces questions mon professeur avait laissé tomber l'affaire, l'origine de mes pouvoirs spectaculaires était donc vouée à rester dans l'ombre.

J'évitais habillement les trois shurikens qui fonçait droit sur moi, quelques mètres plus loin Shiroi et Futotta avait engagé un violent combat de griffes et de crocs dont aucun ne semblait avoir l'avantage sur l'autre, dans mon affrontement contre Jaaku, je ne devrais compter que sur mes seuls moyens. Je déviais le dernier shuriken avec mon katana, l'étoile de métal alla se planter dans l'arbre le plus proche, tandis que mon adversaire faisait quelques signes de mains, lorsqu'il eut terminé il posa la main sur l'herbe et déclara :

" DOTON : Retsudo Tenshou ! "

Je sentis soudain le sol vibrer sous mes pieds, la puissance du tremblement augmenta rapidement jusqu'à devenir telle que les arbres se déracinaient. La terre commença à se soulever puis se brisa en une multitude de rocher, sous le choc d'une nouvelle secousse je tombais à genoux, comprenant que ma vie était en danger si je restais là, je sautais dans un arbre pour m'y réfugier. Ma tentative pour me sortir de là échoua, le séisme redoubla d'intensité et fit s'écrouler l'arbre dans lequel je me trouvais, plutôt que d'être propulsé au sol et broyé dans le tremblement de terre je sautais sur la branche de l'arbre le plus proche. Loin d'être en sécurité, je sentis les racines de mon refuge se déraciner elles aussi, au moment même ou son tronc touchait le sol je sautais sur mon ennemi pour lui assener une attaque frontal, ses rires cessèrent brusquement. Mais, il se reprit et à une vitesse surprenante il refit une série de signe avant de poser à nouveau la main sur le sol pour déclarer :

" DOTON : Doroku Gaeshi ! "

Un mur de pierre se dressa face à moi et malheureusement je le vis trop tard, ma lame s'abattit sur le haut du mur et s'y planta, une épaisse couche de glace se forma pile à l'endroit de l'impact. Sous le choc, je lâchais des mains mon arme et atterrissais brutalement sur une roche, la technique de Jaaku avait complètement labouré le terrain, un amas d'arbres et de rochers le parsemaient, voir la magnifique clairière dans cet état m'attrista grandement mais, ce n'était pas le moment de se préoccupait de ça. Un sourire sadique aux lèvres, le perfide shinobi s'approcha lentement de moi, je pouvais lire dans ses yeux qu'il pensait m'avoir vaincu.

" Je dois avouer que tu m'as grandement étonné jeune homme, tu as su faire preuve d'un calme et d'une rapidité d'esprit hors norme chez un garçon de ton âge. Mais, cependant, tu restes un minable ! Et jamais un minable ne pourra me vaincre, ta mort était assurée dès lors que tu as croisé mon chemin. Maintenant, ADIEUX ! "

Jaaku se saisit d'un kunai et m'attaqua, mes yeux se fermèrent, je posais une main sur le sol et attendit la mort, finalement je m'étais résolus, j'avais combattu courageusement mais, cet adversaire était bien trop fort pour moi. Je ne pouvais à présent que rendre l'âme dignement, puisque ce n'est là la seule chose de digne que j'ai pu faire dans ma vie.

J'ai souvent entendu dire que la mort n'était pas douloureuse dès lors qu'on s'y était résolu, les dires étaient vraies je ne sens rien. Je sais aussi que l'on voit toute sa vie défilait devant soit pendant les quelques secondes qui nous reste à vivre ; pour moi c'est différent, je ne vois que le jour où toute ma vie a basculé, peut être est-ce le châtiment pour ceux qui ont été lâche lorsqu'on avait le plus besoin d'eux : ils revivent sans cesse ce jour où ils ont fait preuves de faiblesse. Je pense que j'irai en enfer pour ce que j'ai fais, c'est vraiment dommage, j'aurai tant voulu revoir Emiko et Akako, peut-être auraient-ils finit par me pardonner de les avoir abandonné. Je me demande si j'aurai pu les sauver en ayant fait preuve d'un peu plus de courage, qui sait, à trois contres un nous aurions pu battre Jaaku. Enfin, de toute façon tout ceci n'a plus très grande à présence à présent que je vais expier mes pêchers pour l'éternité en enfer. L'éternité... Ca doit être vraiment long.

Un cris de rage me sort subitement de mes songes, je rouvre vivement les yeux et ne comprend pas ce qui se passe. Un mur de glace me sépare de mon adversaire, à travers la transparence du rempart je peux apercevoir Jaaku qui fulmine, son Kunai s'est planté profondément dans la glace et il tente en vain de l'en retirer. Je ne cherche pas à savoir par quel miracle ce mur est apparu et profite de la situation pour lancer mon ultime jutsu :

" Henshin suru Ookami ! "

Je sens les effets de mon jutsu se propager dans mon corps, une violente douleur se fait sentir au bout de mes doigts et de mes orteils ainsi qu'au niveau de mes dents. Je regarde mes mains qui se couvrent à grande vitesse de poils blancs et ne remarque pas mes cheveux qui poussent à vue d'oeil car, mon attention est rivée sur les griffes qui ont remplacé mes ongles. Quelque chose de dur vient de toucher le bas de ma lèvre, alarmé je pose un doigt dessus et l'image d'une longue canine se plante dans ma tête, impressionnant ! Mon sens du touché est accentué à son paroxysme mais, ce n'est pas le seul, j'entends les respirations saccadées de mon adversaire et en déduit qu'il est épuisé par la quantitée de chakra qu'il a uttilsé. Je perçois aussi l'odeur du sang... De loup ! Mon instinct d'homme-bête s'affole, je jette un coup d'oeil dans la direction de Shiroi et l'aperçoit, toujours aux prises avec le molosse noir, il se fatigue et ne semble plus pouvoir tenir très longtemps. Trop préoccupé par l'état de mon compagnon je ne remarque pas que mon Mikazuki s'est désactivé lors de ma transformation, ce qui signifie que mon sens de la vue à lui aussi était amplifié. Je m'élance au secours de mon ami est remarque que j'ai franchis la distance qui nous séparait en un dixième de seconde, incroyable ! Dans cette forme ma vitesse est décuplé au centuple, ce nouveau pouvoir est terriblement efficace. Le monstrueux cabot s'apprête à assener un coup mortel à Shiroi lorsque j'interviens, je lui assène un violent coup d'épaule qui ne le fait pas bouger d'un centimètre mais, qui l'aura empêché d'achever mon loup, un peu décontenancé par l'inefficacité de mon attaque je reprends rapidement mes esprits et décide de mettre à l'abris Shiroi. Habituellement porter l'animal ne me pose pas de problème mais, cette fois là j'ai énormément de mal à le soulever, en sacrifiant la moitié de ma vitesse je réussis finalement à le tenir à l'écart du combat en le déposant sous un arbre à un vingtaine de mètres de là. Je viens de comprendre le talon d'achille de mon jutsu, en obtenant une célérité divine, on perd la plus grande partie de notre force, un revers de médaille qui peut être pallié de différentes façons. Mais, je n'ai pas le temps de m'occuper de ce problème pour le moment, un assassin perfide et son violent chien n'attendent plus que moi !

En une seconde je me retrouve face au molosse, grâce à mes capacités sensoriels décuplés je remarque que Jaaku a enfin remarqué l'absence de ma présence et me cherche, il faut faire vite, je crains ne pas pouvoir vaincre ces deux adversaires si je les affronte ensemble. Futotta me saute dessus, je l'esquive aisément et contre-attaque, je lève une main griffu sur l'animal et lui sectionne les tendons des pattes, en une fraction de secondes l'animal se retrouve immobilisé sur le sol mais, vivant. Je laisse le molosse gémir et grogner et rejoins mon second adversaire, qui a disparu.

* Comment-est-ce possible ?! Je l'ai vu courir vers moi il n'y a même pas trois secondes, m'as-t-il plongé dans un genjutsu ? Non je ne crois pas, une sorte de pressentiment me pousse à penser qu'il est tout près de moi, mais pourquoi ne le vois-je pas ? *

Je me rappelle soudain quel élément Jaaku utilise : le Doton. Une fois de plus je tente de me rappeler les effets des techniques Doton que je connais et l'une d'elle dont je ne me rapelle plus le nom permet à son utilisateur de se cacher sous terre pour attaquer par surprise. Je n'ai pas le temps d'agir en conséquence que déjà mon adversaire réapparait derrière moi, un énorme rocher dans les mains, mon vil opposant met une seconde pour m'envoyer l'immense pierre dessus, je me prends le rocher de pleins fouets, bascule en arrière et me retrouve écrasé dessous. Dans un nuage de fumée mon corps est remplacé par une fine branche d'arbre, dévoilant à Jaaku la supercherie, au dernier moment j'avais utilisé la technique de la substitution pour m'en sortir. A présent je me tenais sur une branche d'arbres et me préparait à attaquer à la première occasion. Fou de rage d'avoir été ainsi berné par un morveux dans mon genre Jaaku ne cessait de jeter des coups d'oeil dans toutes les directions pour me repérer, sa colère semble le déconcentrer grandement, je pense qu'il est temps de frapper. Je plonge de mon arbre sans un bruit, silencieusement je fonce droit sur Jaaku qui ne se doute certainement pas qu'au-dessus de lui un loup-garou est sur le point de le tuer.

Je ne penses pas que le perfide ninja ai pu sentir mes griffes s'enfoncer dans son crâne, tant cette action fut brève, je préfère croire qu'il est mort sans souffrir, foudroyé par mon attaque. Je regarde son corps s'écrouler lentement sur le sol et à cause de ma fine ouïe je peux entendre son dernier soupire, Jaaku n'est plus, je l'ai vaincu, mes anciens camarades sont vengés. Le poids de ma honte semble s'envolait avec son âme, je sens mon désir de vengeance disparaître tandis que je retourne vers Shiroi. Ma transformation se stoppe brusquement et je retrouve mon corps normal, je ne dois plus avoir de chakra, toute la fatigue du combat me tombe brusquement sur les épaules et je m'écroule sur le corps blessé et inconscient de mon compagnon tandis que je sombre dans un profond sommeil, je sais à présent que je ne ferais plus aucun cauchemars...


[Hrp] J'ai un peu précipité la fin, je commençais à en avoir assez ^^
J'espère que ce test vous à plus !

ps : ça a intérêt à vous plaire je me suis donné à fond è_é [Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiraiyaavatar



Participations : 125
Nindô : Proteger la nouvelle génération .
Apparition le : 05/09/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 27 Sep - 23:32

Je vois énormément de progrès , beaucoup d'effort ! La qualité y est , et je suis content , et fier de toi Mitsuki ! Pour moi , je propose ANBU , on a tous vu les efforts fournis .

Un second avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orochimaruavatar



Participations : 82
Nindô : Vaincre le naturel et l'humain pour péréniser mon nom dans les siècles à venir
Apparition le : 23/08/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 27 Sep - 23:35

Anbu, voir peut être se débrouiller pour le mettre chef de section ou un truc comme ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Sasukeavatar



Sexe : Masculin
Participations : 326
Âge du shinobi : 29
Nindô : La Haine
Apparition le : 08/09/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 27 Sep - 23:40

Oui, on en parlait avant, il aura le grade de Ninja Spécial à Kumo, il sera niveau 9 !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiraiyaavatar



Participations : 125
Nindô : Proteger la nouvelle génération .
Apparition le : 05/09/2009

~° Général ninja °~
Level: 1

MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   Dim 27 Sep - 23:41

Validé , modifié , déplacé :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mitsuki Ookami, un hurlement déchire une nuit de plaine lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'apparition du ninja :: Ninjas validés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit